Dans nos Laurentidess logo Édition du 22 juin 2022 / 501e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: 4 mars 2022
Ginette Levesque

Pour en finir avec la violence conjugale

Depuis 2011, Ginette Levesque publie divers ouvrages littéraires au profit d’organismes dont la cause lui tient à cœur. Pour son roman La racine de l’être, elle a choisi la Maison d’accueil le Mitan, un lieu d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants situé à Sainte-Thérèse. Le premier mars 2022, elle remettait un don de mille dollars (1000$).

Un roman féministe

Pourquoi le Mitan? Parce le propos de son livre raconte quatre générations de femmes des années 1875 à nos jours, violentées, maltraitées au travers la lunette de la psychogénéalogie. Une arrière-grand-mère Malécite exclue de sa terre déshéritera toute sa descendance, sauf le mouton noir de la famille. Un de ses fils abusera sexuellement sa sœur qui enfantera. Un autre fils incestueux spoliera sa fille aînée. Des conditions de vie qui feront que pour survivre, peddler et voler seront la norme. Geneviève Pelletier, le personnage principal, fera une rencontre percutante qui lui permettra de dénouer les fils de l’histoire familiale en mettant à jour les secrets. Une portée pour chaque génération, un poison infusé à petite dose avec la honte comme porte-étendard. Comment s’affranchira-t-elle d’un tel karma?

Mettre son talent au service du mieux-être des gens


À présent retraitée, Ginette Levesque met son talent au service du mieux-être des gens par sa plume et sa musique. Elle est membre du Comité du patrimoine d’Amherst et de l’Association des Auteurs des Laurentides. Pendant cinq ans, elle s’est impliquée à promouvoir les auteurs régionaux en organisant des événements à caractère littéraire, notamment la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur à la Place Rosemère.

Le livre est toujours disponible chez les librairies indépendantes de la région au coût de vingt-deux dollars quatre-vingt-quinze (22,95$). Vous pouvez également consulter son site web : www.ginettelevesque.ca. Petit pot de biscuits… devient rapidement vide s’il donne sans jamais recevoir, Ginette Levesque aime raconter et partager.

La raison de l'être

L’autrice philanthropique Ginette Levesque vous invite à découvrir son dernier livre La racine de l’être. Il s’agit d’un roman réaliste dont une partie des profits ira à La Maison D’Accueil le Mitan, une maison d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants de la région des Basses-Laurentides. Pour chaque livre vendu, une somme de cinq dollars (5$) sera versée à cet organisme. L’objectif visé est de mille dollars (1000$).

Quatre générations de femmes en colère

Geneviève Pelletier, procureure de l’enfant à la chambre de la jeunesse de la Cour du Québec fait une rencontre percutante qui la mène à ses racines malécites. Petit à petit, elle dénoue les fils de l’histoire familiale, met à jour les secrets. Elle découvre des âmes abîmées à travers plus d’un siècle. Des femmes spoliées, abusées sexuellement, victimes du pouvoir des hommes. Une portée pour chaque génération, un poison infusé à petite dose avec la honte comme porte-étendard. Comment s’affranchir d’un tel karma?

Mettre son talent au service du mieux-être des gens

En 2011, l’autrice reprend la plume et publie une trilogie Petit pot de biscuits. En 2018, un recueil de poésie Juste la vie qui va voit le jour en mémoire d’une amie décédée de leucémie. Pour chacun de ses livres, elle remet un montant d’argent à un organisme de son choix. Le livre est disponible au coût de vingt-deux dollars quatre-vingt-quinze (22.95$). Pour plus de détails, consultez page web de l’autrice www.ginettelevesque.ca.

Juste la vie qui va

Voici une histoire simple, celle de deux femmes qui ont uni leurs cœurs en août 1989 jusqu'à ce que la mort les sépare en juillet 2017. Les semaines précédant le grand départ, l'amie auteure a rédigé les dernières volontés accompagnant son amie sur le chemin de sa fin de vie. Elle lui fait une promesse, celle d'écrire un livre pour honorer sa mémoire au profit de la Fondation du CHU de Québec, tel qu'elle le souhaitait. Aussi, pour chaque livre vendu, une somme de cinq dollars (5$) sera remise à cette fondation.

Mettre son talent au service du mieux-être des gens

Ginette Levesque est une auteure philanthropique qui écrit depuis l'âge de neuf ans. D'abord un journal intime, des textes publicitaires, des chroniques dans les médias et des blogues. En 2011, elle reprend la plume et publie un premier tome de Petit pot de biscuits. Deux autres suivront. Pour chacun de ses livres, elle verse un montant d'argent à un organisme de son choix : Fonds Espoir Joanna Comtois- Fondation CHU Sainte-Justine (Petit pot de biscuits 1), Association pulmonaire du Québec (Petit pot de biscuits 2), Fondation du Dr Julien-Garage à musique (Petit pot de biscuits 3).

Juste la vie qui va, une mosaïque poétique en hommage à la vie

S'échelonnant des années quatre-vingt à aujourd'hui, sept fragments de vie constellent ce recueil. Du chemin emprunté vers la mort, aux réminiscences de l'enfance, la soutenable légèreté contraste avec la lumière modulée sur fond d'ombre. L'âme communique avec l'infiniment petit en écoutant et en observant, reflétant l'amour de la nature sous forme de haïkus avec en finale une touche de fantaisie.

Donnez du sang, donnez la vie

Une greffe de moelle osseuse, don de son frère, ainsi que de nombreuses transfusions de sang ont permis de prolonger la vie de cette amie. Aussi, en participant à une des nombreuses collectes de sang organisées par Héma-Québec, vous honorerez sa mémoire. Le livre est disponible au coût de quinze dollars (15$) en écrivant à levesqueginette@hotmail.com.

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.