Dans nos Laurentidess logo Édition du 22 septembre 2021 / 462e édition
8
Depuis huit ans!
Mise à jour: 26 juin 2021
Littérature
Philippe Amiguet
L'évasion de Charles Alexis
L'Évasion de Charles Alexis

L’évasion de Charles Alexis, Valiquette Éditeur, 2000

Montréal 1672…

La bourgade fondée trente ans plus tôt par le Sieur de Maisonneuve est le véritable «Far-West» de la Nouvelle-France. Malgré les efforts opiniâtres de quelques notables pour y instaurer l’ordre et une certaine respectabilité, il y règne la loi du plus puissant.

L’auberge des «Filles du Roy», au Lac à la Loutre (près de l’actuel quartier Saint-Henri, à Montréal) est un lieu où se rassemblent dans une joyeuse ambiance, chaude et libertine, soldats, filles pas trop prudes et coureurs de bois.

Parmi eux, Charles Alexis, métis éduqué chez les Jésuites, s’est acquis dans la colonie une solide réputation de passe-muraille. On le met en prison, il s’échappe. Coureur de bois hors-la-loi au service du cupide et malhonnête Gouverneur de Montréal, François-Marie Perrot, il rêve avec ses deux comparses, la belle Jehanne et Lafouine, de se débarrasser de l’emprise de son employeur et devenir riche et libre.

Les temps changent. Un vent d’optimisme souffle sur Montréal avec l’arrivée du nouveau Gouverneur général de la Nouvelle-France, Monsieur de Frontenac. L’occasion est belle pour les notables de Montréal pour couler Perrot. Ils engagent Charles Alexis.

Caméra Danger, série de romans d’aventures pour adolescents

Ariane, Alex et Ying, seize ans, font connaissance à partir de leurs échanges sur l’internet. Tous trois sont animés par le même goût de l’action et partagent la même passion pour le journalisme et les documentaires. Leur détermination à faire la lumière sur des sujets parfois obscurs, les entraîne vers des aventures et des enquêtes qui se déroulent dans une atmosphère où se côtoient la confiance et le désespoir, la bravoure et l’épouvante. Ils fondent une agence de reportage qu’ils nomment Caméra Danger.

Crime aux Médiévales

Crime aux Médiévales, Collection Caméra Danger 1, Marcel Broquet, la nouvelle édition, 2011

Nos trois héros viennent de faire connaissance. Comme premier documentaire, ils décident de couvrir les Médiévales internationales de Québec. Ils y découvrent un complot contre la vie d’une authentique princesse russe et y affrontent Jean Naudèle, un escroc notable, un triste sire.

Le reportage tourne alors à l’enquête et révèle qu’une véritable princesse issue de la noblesse russe et professeure de littérature médiévale en Belgique, se verra contrainte de céder sa fortune familiale, qui dort dans une banque en Suisse, si elle épouse ce bandit international, ce véritable virtuose des détournements de fortunes.

C’est à travers les fêtes de Seigneurs et de Dames, d’un tournoi de chevaliers, des concerts de troubadours, des bagarres et des spectacles à l’auberge, des promenades de moines suspects et de poisons mortels concoctés par une sorcière, que l’équipe de Caméra Danger s’insère astucieusement dans ce jeu dangereux jusqu’au moment où Alex et Ariane disparaissent subitement et qu’en même temps, il leur faut à tout prix empêcher que le mariage fatal ait lieu!

Le fantôme du Capitaine Morgan

Le fantôme du Capitaine Morgan, Collection Caméra Danger 5, Marcel Broquet, la nouvelle édition, 2012

L’équipe de Caméra Danger est invitée par les parents d’Alex à Roatan (Honduras), où ils possèdent villa et yacht, à passer deux semaines de vacances. Ils font un peu de plongée dans le lagon puis Ariane, Alex et Ying décident de réaliser un reportage sur le riche passé archéologique des «Islas de la Bahia».

Ils trouvent une vieille carte de Roatan et fabulent sur les trésors pirates des Caraïbes. Une légende veut que le célèbre Capitaine Morgan aurait caché un trésor à Roatan. Un vieil homme mystérieux les aborde et les incite, s’ils veulent découvrir des trésors, à suivre le fantôme du Capitaine Morgan. Avant qu’ils aient réagi, le vieil homme a disparu.

Ils choisissent de plutôt se consacrer à leur reportage sur les sites archéologiques de l’île. Ils explorent quelques sites et lieux historiques à Roatan, puis se rendent à Utila, la plus petites des trois îles, pour visiter d’autres sites anciens.

Arrivés là, ils décident, pour le plaisir, d’emprunter en kayak le canal qui traverse l’île de part en part à travers la mangrove. Tout en filmant la nature sauvage de ce lieu, ils s’y perdent. Pour se sortir de ce mauvais pas, il leur faudra de la persévérance et affronter leurs peurs, mais une grande surprise les y attend.

Ont-ils vu le fantôme du Capitaine Morgan?

La citadelle du peintre

La citadelle du peintre, Collection Caméra Danger 7, Marcel Broquet, la nouvelle édition, 2013

Une statue en bois polychrome de la Vierge datant du Xe siècle est mise à l’abri des bombardements et de la cupidité des nazis en 1944 par l’arrière grand-père d’Alex. En 2013, Paolo Giovenazzo, un historien italien, découvre par hasard à travers ses recherches sur l’antipape Jean XXIII, le premier du nom, l’existence et le secret de cette Vierge : elle est sensée cacher en elle un fragment de la pierre philosophale, un remède universel et qui, dit-on, a le pouvoir de changer le plomb en or. Il n’aura dorénavant de cesse de retrouver cette statue qui lui assurera richesses et gloire.

En lisant le journal de son arrière grand-père, Alex tombe sur une phrase mystérieuse parlant d’une certaine «Vierge d’Opole» accompagnée d’un cryptogramme qu’il ne comprend pas.

Le père d’Alex devant se rendre à Zürich pour ses affaires, nos trois héros décident de profiter de l’avion paternel pour aller faire un reportage sur les préparatifs de la commémoration du six centième anniversaire du Concile de Constance, celui qui, convoqué par le premier Jean XXIII, a fini par le démettre de ses fonctions et titre de pape, commémoration qui s’annonce comme une série d’événements majeurs en Europe entre 2014 et 2018. Alex en oublie le journal de son arrière grand-père et la «Vierge d’Opole».

Leur chemin va croiser celui de Paolo Giovenazzo et la Vierge d’Opole à peine redécouverte pourrait bien disparaître à nouveau, mais définitivement cette fois.

Bons baisers du Klondike

Bons baisers du Klondike, Série Reporters Associés, Les Éditions Crescendo, 2021

Ariane hérite à la mort d’une de ses tantes d’un coffret contenant un journal, des photos et le titre de propriété d’une île sur la rivière Klondike provenant d’un arrière-grand-cousin, Jean-Gilles Boisvert, dont elle n’a jamais entendu parler et qui avait participé à la Ruée vers l’or du Klondike de 1897 pour revenir mourir au Québec quelques années plus tard, seul et sans héritiers.

Elle propose à ses deux partenaires des Reporters Associés, Alex et Ying, d’aller tourner un documentaire à Dawson City, sujet : la ruée vers l’or et ce qu’il en reste en se basant sur le journal et les photos de cet arrière-grand-cousin que sa famille a oublié. Par la même occasion, elle pourra vérifier ce qu’est cette île dont elle se retrouve propriétaire.

Cette île est actuellement habitée par une famille amérindienne de la Nation Tr’ondeck Hwëch’in, des Greenwood, qui affirme en être propriétaire mais, ne possédant pas le titre de propriété, est sur le point de s’en faire évincer par une Organisation mafieuse russe qui convoite ces territoires dont le sous-sol, a-t-elle découvert, recouvre un énorme gisement d’or. Le titre de propriété resurgissant avec l’arrivée d’Ariane force l’Organisation mafieuse à recommencer toutes les démarches et magouilles pour chasser la famille de l’île. Ariane devient la cible de cette Organisation mafieuse.

Alors que le tournage du documentaire progresse bien, le titre de propriété mis à l’abri dans un coffre bancaire, Ariane découvre que son arrière-grand-cousin avait anglicisé son nom, fait souche dans la région et qu’il est l’ancêtre mâle de cette famille Greenwood, donc des «cousins». Après une proposition d’achat refusée par Ariane, l’Organisation passe alors aux menaces, aux intimidations, puis au projet d’assassinat, à un «accident» alors qu’elle explore la forêt environnante avec un «cousin Greenwood». Alex et Ying partent à sa recherche avec deux membres de la famille amérindienne.

Blessée, assoiffée et affamée, perdue à des kilomètres de tout en pleine forêt, devant soutenir, presque porter, son «cousin» plus blessé qu’elle, Ariane doit absolument regagner l’île s’ils ne veulent pas mourir d’épuisement.

N’ayant pas trouvé, ni mis la main sur le titre de propriété, l’Organisation mafieuse russe va-t-elle abandonner la partie? Même si Ariane leur donnait le titre de propriété, la famille amérindienne, ses «cousins», pourra-t-elle rester sur l’île? Reporters Associés vs Mafia russe, famille Tr’ondeck Hwëch’in vs compagnie minière, un chassé-croisé d’intérêts très différents.

Dangereux tango

Dangereux tango, Série Reporters Associés, Les Éditions Crescendo, 2021

1930 -Sa virginité vendue aux enchères dans un bordel très chic de Buenos Aires, Hannah, jeune juive polonaise, devient rapidement une prostituée réputée. Victime de la traite des blanches par l’organisation mafieuse Zwi Migdal, elle a décidé de se venger.

1934 - L’occasion de se venger se présente alors qu’Hannah est «empruntée» au bordel par un des caïd de Zwi Migdal. Elle lui dérobe un coffret de diamants, le magot de cette mafia. Elle disparaît.

2020 -La découverte fortuite du journal d’Hannah va bouleverser le séjour d’Ariane et d’Alex, venus à Buenos Aires apprendre danser le tango.

L’actuelle Zwi Migdal apprend l’existence de ce journal. Persuadée qu’il contient les indications pour retrouver ce coffret, elle kidnappe Alex pour le récupérer. Menacée, Ariane demande de l’aide au père d’Alex qui lui délègue Fernand, son garde du corps et ancien flic.

Fernand s’introduit à grands risques dans le milieu mafieux et délivre Alex, mais les mafieux réussissent à s’échapper et disparaître. Par contre Alex détient maintenant la preuve des trafics d’armes et de femmes de Zwi Migdal. Il représente donc un danger potentiel pour cette organisation qui le recherche activement. Inconscient de cette menace, Alex, Ariane et Ying partent à la recherche du coffret de diamants, La Zwi Migdal n’est pas loin.

© 2012-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.