Dans nos Laurentidess logo Édition du 22 septembre 2021 / 462e édition
8
Depuis huit ans!

Lise Tremblay Thaychi, artiste-peintre et sculpteure

Partager
Mise à jour: 6 mars 2021

Lise Tremblay Thaychi, artiste-peintre et sculpteure

«Thaychi est un nom spirituel qui signifie «transmettre la lumière», rejoindre l’essence de sa créativité par la couleur»

La démarche artistique de Lise Tremblay Thaychi est basée sur une perception intérieure d’un monde qui est éthéré, subtil, rempli de finesse, de douceur et de légèreté. Les couleurs sont en partie un mélange primaires et secondaires, afin de conserver la lumière. La création fait partie d’elle : un bout de ficelle, une boite, des crayons de couleur et la voilà déjà à la recherche de l’absolu. Un irrésistible besoin de créer; peindre, dessiner, modeler… sans idée préconçue, sans but, sans image, puiser dans des couleurs, faire des taches, jouer avec la texture, les superpositions, la gestuelle, la matière. Ajouter de la brillance…de la lumière. «Je cherche la lumière».

Regarder, observer, s’émerveiller de cet enchevêtrement de beauté brute. De ce premier travail, les idées viennent, captées dans l’univers. Ce sont les matières, les gestes, l’imagerie qui la guident.

Les thèmes de prédilection de Thaychi sont : les arbres, les personnages, l’espace et des mondes inconnus, qui surgissent, l’abstrait presque… vite une feuille de papier, une toile ou un panneau de bois, sur lequel elle puisse poursuive sa création. Son œuvre est bâtie comme la structure d’un corps humain : le squelette, les muscles, le liquide, l’enveloppe, les détails qui font de l’œuvre un tout cohérent. Son intention, sa personnalité, ses aspirations, son esprit y insufflent la vie.

Peintre et sculpteure, son engagement se situe face à elle-même. Elle ne se range dans aucun courant, ni social, ni politique, ni pour plaire ou suivre une mode, seulement à la recherche de l’absolu.

La métaphysique de la création et la connaissance de l’être humain sont ses grandes préoccupations, suivies de l’esthétique, du beau, de l’émotion. Toujours à la recherche de la lumière et de l’énergie derrière la forme, son but premier est de se découvrir et développer son être cosmique.

Si, par la suite, elle redonne à la société un témoignage de sa réalité, ce pourrait être son objectif second.

Pour réaliser des images doubles, triples et parfois multiples, Thaychi utilise plusieurs médiums, synthèses de ses expériences antérieures. Des études en dessin et sculpture, en dessin de mode, en peinture et aquarelle, ainsi que plusieurs autres techniques dont le papier et le marouflage, l’ont amenée vers les techniques mixtes, fusion de ses expériences précédentes. Les supports varient selon la période : la toile, le canevas, le panneau de bois, ou le métal. Dernièrement l’acrylique est devenu sa façon de peindre utilisant en priorité les couleurs primaires qui lui permette de créer sa palette. Des couleurs parfois douces, sensuelles, diffuses, comme vue derrière une vitre givrée, dans un vaste espace sans ombre, ou plus forte, denses et contrastées, selon la série. Thaychi traduit autant le microcosme que le macrocosme, sortie de son gestuel qui lui permet d’explorer un monde magique et supérieur.

L’art étant une représentation tangible de l’esprit, le transmettre et le partager avec amour, constance et conscience, voilà un impératif! Ses tableaux, sculptures et installations se complètent et s’enrichissent. Parfois, elle allie l’écriture et la poésie dans ses toiles ou en accompagnement afin de leur donner une dimension nouvelle, un message enrichi. Occasionnellement ces écrits deviennent cabalistiques, enfouis sous la matière.

Elle désire témoigner la joie qu’elle ressent et la beauté qu’elle perçoit dans la vie.

Voilà l’objectif qui l’habite.

Un livre sur l’œuvre de Lise Tremblay THAYCHI a été édité en 2016. Il est basé sur la production des cinq dernières années.

© 2012-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.