Dans nos Laurentidess logo Édition du 1 février 2023 / 533e édition
11
Dans sa onzième année!

Mathieu Bourret, pianiste, compositeur, improvisateur

Partager
Mise à jour: 25 novembre 2022

Mathieu Bourret, pianiste, compositeur, improvisateur

Mathieu Bourret découvre le piano très jeune. Dès l’âge de dix ans, des épreuves majeures le poussent à s’évader. Tout au long de sa vie, le lien qu’il développe avec son instrument est fusionnel; véritable moyen d’expression, de libération et d’abandon, il lui sera un outil indispensable dans son cheminement, tant personnel qu’artistique.

Conscient du besoin vital qu’occupe la musique dans sa vie, c’est alors qu'il entreprend un baccalauréat en interprétation du piano classique à l’Université de Montréal. Bachelier en 2010, il y complète également des cours d’harmonies, d’écriture et de direction d’orchestres.

L’artiste cumule des années d’expérience comme accompagnateur pour différents artistes, de tous styles confondus. Il organise et supervise des camps musicaux, en plus d’être directeur artistique et pianiste pour plusieurs ensembles vocaux.

Pianiste du groupe Oktopus pendant plus de neuf ans, il enregistre deux Albums dont Lever l'encre (gagnant du Syli d’or 2014) et Hapax (nomination aux Junos pour l’album instrumental de l’année 2017). En plus d’une tournée Canadienne et Européenne, Oktopus l’amène à participer à plusieurs festivals (Mondial des cultures, Festival de Jazz de Montréal, Festival du Mangeur de Lune en Alsace, Vancouver Folk music festival, etc).

L’année 2020 se termine de façon prometteuse avec la sortie de son EP «Léonides» au mois de septembre. Léonodes est le premier mini-album d’une série de quatre qui verra le jour à raison d’un mini-album par saison et ce, au cours de l’année 2020 et 2021...

Ce projet lui a valu une bourse du CALQ des Laurentides en octobre 2020.

De plus, la pièce titre de son premier EP a été sélectionnée pour accompagner les images du planétarium de St-Félicien. Dès 2021, Humani, extrait de l’album Taïga, deuxième EP de la série, accompagne une campagne de l’Association québécoise de prévention du suicide. Il signe ensuite la musique originale des capsules de la réalisatrice Lisa Sfriso.

Son spectacle Le climatologue, dans lequel il se met véritablement en danger, représente l’aboutissement et la réalisation de son essence profonde. En plus d'interpréter ses compositions, il se livre et s’abandonne complètement à travers des improvisations inspirées de l'environnement qui l’entoure en temps réel; une musique vibrante emplie d’authenticité et d’émotions palpables, à fleur de peau…

Un premier extrait de son album de Noël

La version de la pièce Have Yourself A Merry Little Christmas du pianiste Mathieu Bourret a été créée avec l’inspiration de ces moments de grands froids, sous une grosse couverture, mais aussi de ces instants de pause, de congés et de temps pour soi menant à la régénération de son être. La pièce nous transporte dans une volonté de simplicité volontaire, de dédramatisation du quotidien et de baume à l'anxiété de la vie. C’est une forme de frugalité artistique qui trouve sa place dans le minimalisme quasi-total.

C’est en explorant les facettes un peu plus sombres de la vie humaine que Mathieu Bourret a créé Illumination. Cet album de Noël met en lumière la polarité entre les parts d’ombres et les petits moments magiques faisant de Noël une parenthèse lumineuse dans une vie où l’on ne peut que reconnaître l’existence de la souffrance et de l’imperfection.

Après une pandémie nous privant de toutes formes de célébration de groupe, ces petits bonheurs simples de proximité avec nous-mêmes et nos proches sont d’une préciosité à savourer, commente Mathieu Bourret.

Illumination, son nouvel album de Noël

Après avoir dévoilé son premier extrait, Have Yourself A Merry Little Christmas, le 11 novembre 2022, le pianiste Mathieu Bourret présente son nouvel album instrumental, Illumination. Uniquement accompagné de son piano, l’artiste propose les reprises de six classiques de Noël, ainsi qu’une improvisation spontanée.

Illumination met en lumière la polarité entre les parts d’ombres et les petits moments magiques faisant de Noël une parenthèse lumineuse dans une vie où l’on ne peut que reconnaître l’existence de la souffrance et de l’imperfection.

Il faut de la noirceur pour bien voir quelque chose briller. - Mathieu Bourret

Mathieu Bourret offre un album qui émerge d’authenticité, de sensibilité et de magie.

La pièce Joy To The World ouvre l’album. C’est l’excitation qui nous habite au lever du jour le 25 décembre, c’est la lumière de Noël. Ce moment de grands sourires, de larmes, de gratitude que l’on veut infini.

Have Yourself A Merry Little Christmas a été composé avec l’inspiration des instants de pause, de congés, de régénération de son être. Après une pandémie nous privant de toutes formes de célébration de groupe, ces petits bonheurs simples de proximité avec nous-mêmes et nos proches sont d’une préciosité à savourer, explique Mathieu.

La version de la pièce Jingle Bells du pianiste est construite autour d’un ostinato rythmique et mélodique qui tire son rapport au temps et à la beauté des cycles. J’avais envie de faire une version différente, plus hivernale, plus dramatique, mais aussi lumineuse. Il faut dire que Jingle Bells est peut-être le thème musical le plus connu de tous, et que l'exercice de le reconstruire à ma sauce était un jeu extrêmement stimulant. Un Noël à ma saveur, un Noël qui reconnaît la polarité entre la joie et la nostalgie, commente Mathieu Bourret.

Dans la pièce Shchedryk, on sent l’absurdité de la pression qui existe dans la population lors des préparatifs de Noël, alors que d’autres vivent la guerre partout sur la planète. Shchedryk est un exercice de style, mais aussi un clin d'œil au conflit entre l’Ukraine et la Russie. Elle n’est pas une prise de position, mais plutôt une désillusion de l’altruisme humain.

Une des plus vieilles chansons de Noël dans le monde occidental, Noël Nouvelet est très riche en sens pour l’artiste Mathieu Bourret. Celui-ci a voulu créer un lien entre l’arrivée des premiers colons en Nouvelle-France et la musique folklorique résultant d’un fort métissage de plusieurs traditions.

God Rest Ye Merry Gentlemen est un prélude et une fugue*, inspiré par un Noël vu par l’enfant vivant avec un parent atteint d’une maladie mentale. Le Prélude est le début de quelque chose, d’une soirée, de l’espoir d’avoir un Noël normal, comme les autres. La fugue* à trois voix, composée en collaboration avec Alexandre David, représente plutôt la solitude, l’isolement, la folie, la perte de contrôle reliée à la phobie sociale et à la maladie mentale. Ce moment où plus rien ne va, où tout semble aller trop vite… Pour un enfant qui côtoie la maladie mentale, la fébrilité de fêter Noël dans la joie existe naïvement, toutefois, au fil des ans, s'ajoutent lucidité, appréhension et bien sûr déception.

*Une fugue est une forme d'écriture musicale, née au xviie siècle, du nom de fuga (du latin : fugere, fuir) une composition entièrement fondée sur ce procédé : fuir, parce que l'auditeur a l'impression que le thème ou sujet de la fugue fuit d'une voix à l'autre. C’est une forme de composition parmi les plus exigeantes, exploitant les ressources du contrepoint et le principe de l'imitation.

La fugue est caractérisée en son début, le plus souvent, par l'entrée successive des voix requises, par l'alternance régulière du sujet et de sa réponse, dans une section appelée exposition.

Finalement, l’album se boucle avec une improvisation spontanée de Mathieu, Illumination. La pièce est inspirée de la longue période qui précède le moment où tout semble si lumineux. Illumination est l’ascension majestueuse vers l’éblouissement. Un passage du minimalisme pianistique vers une montée orgasmique des plus profondes.

© 2012-2023 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.