Dans nos Laurentidess logo Édition du 24 novembre 2021 / 471e édition
10
Dans sa dixième année!

Philippe Amiguet, écrivain

Partager
Mise à jour: 6 mars 2021

Philippe Amiguet, écrivain

Quand on me demande ce que je fais dans la vie, je réponds généralement : «acrobate», car j’ai aimé toucher un peu à tout : photographie, cinéma, télévision, écriture, journalisme, radio, spectacle. En Europe, après des études classiques interrompues, j’ai étudié le journalisme et la photographie et travaillé en agence de presse.

D’origine suisse, j’ai débarqué au Québec le 30 janvier 1966 par une tempête de neige, arrivant du Portugal, où j’avais vécu quelques huit mois avant d’émigrer au Québec, avec une escale d’une semaine aux Açores parce que l’avion s’y arrêtait. Après quelques mois de travail à la pige pour quelques journaux montréalais comme photographe, ma carrière a bifurqué vers le cinéma. Devenu Directeur de la photographie, j’ai tourné, presque toujours en documentaire, pour L’Office national du film du Canada, des ONG, principalement Développement et Paix, et sur des productions de l’industrie privée, tant ici qu’à l’étranger, dans diverses parties du monde : en Amérique latine, en Asie, en Afrique, des espaces glacés de l’Arctique aux chaleurs étouffantes de la jungle tropicale.

Sans faire directement de la correspondance de guerre, je me suis plusieurs fois retrouvé sur la ligne de feu (ou pas loin) : au Viet-nam, au Liban, au Salvador, au Koweit, ainsi qu’au coeur de l’action lors de la crise amérindienne à Kanehsatake, ici au Québec, en 1990. Parallèlement, passionné de journalisme, j’ai collaboré pendant de nombreuses années avec l’Agence de presse «Les Reporters Associés» comme journaliste et directeur de l’information avant de me mettre à écrire des romans. Et puis, je continue à photographier, mais pour moi et faire des expositions.

En l’an 2021, ma carrière littéraire est encore courte et tardive. J’ai toujours aimé écrire, mais j’ai été longtemps trop timide ou pas assez sûr de moi pour faire lire. Le journalisme m’a alors beaucoup aidé. Je me risquai également à l’écriture de scénario de film, tant documentaire que dramatique, j’avoue sans grand succès. À tel point, que j’en transformai deux en romans et qui devinrent ainsi «L’évasion de Charles Alexis», un roman historique d’aventures se passant à Montréal en 1672, mon premier roman publié par Valiquette éditeur en 2000 et pour l’écriture duquel j’ai reçu une bourse du Conseil des Arts du Canada, et «Le nouveau témoignage de Randolph Carter», en co-écriture avec Michel Varésano, un roman basé sur l’univers fantastique de l’écrivain américain H. P. Lovercraft et pour lequel je cherche encore un éditeur.

Il y a quelques années, Gilles Parent, un ami de longue date, montagnard, skieur (ce que je ne suis pas quoique je l’ai suivi en 1973 dans une expédition ski de fond et haute montagne dans les Torngats), aventurier, scénariste et écrivain, m’a approché pour me proposer de participer avec lui à l’écriture d’une série de romans d’aventures pour adolescents s’intitulant «Caméra Danger», édités par Marcel Broquet. Dix romans ont parus sous ce titre générique parmi lesquels j’en ai écrit trois : «Crime aux médiévales» (2011), «Le fantôme du Capitaine Morgan» (2012), «La citadelle du peintre» (2013). La série a été arrêtée par l’éditeur en 2015.

Je me suis attaqué depuis à l’écriture d’un nouveau roman «U-537» (titre de travail) que je vais probablement terminer en co-écriture avec Gilles Parent, ainsi qu’à deux projets de documentaire avec un producteur privé.

Enfin, il y a deux ans, en 2019, s’est présenté une nouvelle opportunité de continuer à écrire les aventures de nos héros de la série «Caméra Danger» avec un nouvel éditeur : «Les Éditions Crescendo». Cette nouvelle série s’intitule «Reporters Associés». J’ai l’honneur d’ouvrir cette série avec «Bons baisers du Klondike». Devrait suivre en avril ou mai 2021 «Dangereux tango».

Je prépare également, mais ça prendra encore du temps, un recueil de nouvelles et peut-être un ou deux scénarios.

Je suis un homme de terrain et j’aime les défis. À suivre...

Philippe Amiguet

L'évasion de Charles Alexis

© 2012-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.